Edito

Effet miroir

« Ça y est, l’édition 2019 des Prix Formes de Luxe est dans les starting blocks. Dans l’effervescence qui caractérise la préparation de l’événement, dont nous fêterons la 21e édition le 1er octobre prochain à Monaco, nous avons voulu prendre du recul, évaluer le terrain et passer nos habitudes à la loupe pour jauger ce qui mérite d’être réinventé. Cette réflexion a confirmé que le concours doit plus que jamais être habité par sa raison d’être d’origine — celle de récompenser l’innovation dans l’univers du packaging de luxe —tout en reflétant les réalités d’un marché en pleine évolution. Les critères des Prix, socles de l’exercice, restent l’innovation, le défi de fabrication, la traduction de l’ADN de la marque et la qualité de la réalisation. Mais un nouveau venu bouscule la donne : l’éco-conception. Vu l’importance croissante que prend la question écologique dans l’industrie, nous estimons que l’éco-conception mérite bien plus qu’un prix parmi d’autres et deviendra donc un critère à part entière pour chaque produit en lice. En effet, nous devons non seulement récompenser le fruit de l’inventivité du couple fabricant-marque, mais aussi être prescripteur. Et nous voyons bien que l’écologie n’est pas une tendance, elle s’inscrit dans la durée. Autres nouveautés pour cette édition : le nombre de catégories qui a été revu à la baisse tout en accueillant quelques nouveaux venus… Et un jury en partie renouvelé pour cette édition. Une constellation de professionnels experts dans leur domaine qui nous est essentielle pour naviguer et éclairer un processus décisionnaire pas toujours si simple ! »


Alissa Demorest
Rédactrice en Chef
Formes de Luxe